soudure vague

Vague, fer : du tir de précision au bombardement…

EPS / SPE Non classé

Avant de passer pour de parfaits hérétiques, on va éclaircir un point important : non, nous n’allons pas réellement opposer ces deux outils, il en reviendrait à comparer un scalpel avec un lance-roquette. A chaque cas son arme, ou plutôt son outil, petite présentation de ces deux indispensables du câblage de cartes électroniques.

Soudure au fer, l’art du coup de scalpel

L’image que l’on se fait généralement d’un câbleur ne va pas sans le fer à souder. Même si l’univers du câblage a beaucoup évolué et a vu les machines envahir les ateliers, on y revient toujours, le fer est présent dans toute les étapes du câblage, qu’il soit traditionnel ou CMS. En effet, pour de la réparation, de l’ajustement, et même quelques fois pour de la pose de composant trop particulier (câblage de prototype) ; le fer à souder reste indispensable pour traiter le cas par cas.

Soudure à la vague, le bombardement massif

S’il est évident pour le commun des mortels de se représenter le technicien armé de son fer à souder, il est en revanche plus difficile de l’imaginer avec une machine à vague, encore faut-il savoir ce que c’est. Moins connue du grand public, la soudure à la vague n’en reste pas moins indispensable quand la moindre idée de « montage en série » rencontre le câblage traditionnel. La vague permet en quelques minutes (et grâce à une « vague », ou bain d’étain bouillant) de fixer un volume important de composants, en embrassant légèrement la carte électronique.

En somme, on ne peut pas opposer le Fer à la Vague, car ces deux outils servent à des cas spécifiques très différents, et sont la plupart du temps complémentaires.

Besoin d’une prestation en câblage à la vague ? Contactez-nous !