composants cms

Le CMS supérieur aux traversant ?

EPS / SPE Non classé

Les composants CMS sont, comme le nom l’indique, montés en surface. Cette génération de composants est précédée par celle du composant traversant, alors utilisé en câblage traditionnel. Si les deux procédés sont encore utilisés aujourd’hui, le câblage CMS semble plus disposé à regarder vers l’avenir. Est-il pour autant plus efficace ?

Une question de performance

Le principal défaut des composants traversants, comparés aux CMS, c’est qu’ils « traversent »… En termes d’ergonomie cela implique deux choses : des composants plus volumineux équipés de broches, et une carte (Circuit Imprimé) qui doit être percées, donc pourvues de trous adaptés. A l’heure où des produits finis de plus en plus petits demandent de miniaturiser les circuits et d’augmenter la densité de composant sur carte, difficile de se projeter avec le câblage traditionnel, là où le CMS dépasse chaque jour ses propres limites.

Une question de temps

Forcément, si l’on optimise l’ergonomie, il y a de forte probabilité que le temps d’exécution s’en ressente ; composants plus petits, plus nombreux ; cela veut-il dire « plus de temps de production » ? Et bien non ! La pose en surface est bien plus facilement automatisable, on parle alors de millier de composants / minute. Difficile pour le traditionnel de rivaliser. Quid de la précision sur du « millier de composant » ? Il est évident que ni l’humain, ni la machine ne sont à l’abri de coquilles, mais qu’à cela ne tienne, les tensions de surface feront le reste du travail au moment du brasage en centrant automatiquement les CMS sur leurs plages ; de quoi se laisser une petite marge de manœuvre.

Finalement, Une question d’argent

Des gains de performance, des gains d’ergonomie, des gains de temps, ajouter à cela un schéma d’évolution en adéquation avec l’évolution des nouvelles technologies… Toutes ses raisons font de la soudure CMS une méthode bien plus rentable que le câblage dit « traditionnel ». Attention cependant, si les coûts en matière première sont, eux aussi, plus faibles (composant plus petits), les coûts en termes de technologie et savoir-faire devraient être de plus en plus important.

Les composants CMS, Que du positif ?

C’est un fait, les perspectives d’avenir du CMS sont belles. Seul vrai inconvénient que l’on peut y voir encore aujourd’hui ; les difficultés en contrôle. En effet, détecter une anomalie sur une carte électronique défectueuse parmi des milliers d’unités de très petites tailles est un sérieux casse-tête. Chez EPS et SPE, nous avons récemment décidé d’investir dans un système AOI pour justement anticiper ce type de problème. Si cette technologie de contrôle est encore jeune, elle nous a déjà prouvé son efficacité ; une vraie valeur ajoutée pour notre chaîne de production.

Vous êtes intéressé par une prestation en câblage de cartes électroniques, prenez contact avec nous sans attendre !